Films Coréens, Vaut son pesant de carottes

Veteran (Corée, 2015)

12189976_1197988706882424_7402187352843680399_n

82979184_p

Mon gros coup de cœur au FFCP* 2015 !

Réalisé par Ryoo Seung-wan

Avec : Hwang Jung-min, Yoo Ah-in, Yoo Hae-jin, Oh Dal-suJang Yoon-ju, Kim Shi-hoo,  Oh Dae-hwan,  Jung Woong-in, Jung Man-sik…

Genre :  thriller policier.

 

L’histoire : Seo Do-cheol est un inspecteur de la vieille école, qui ne fait preuve d’aucune pitié lorsqu’il s’agit de traquer les criminels. Un jour, il se retrouve à enquêter sur un jeune millionnaire, Jo Tae-oh, dont la fortune et les connections haut-placées lui ont jusqu’ici permis d’échapper à la justice.

fcp15_1

Comédie policière délirante et hilarante à laquelle je ne m’attendais pas du tout.

Le scénario est consistant, les acteurs impressionnants et les scènes d’actions sont toutes plus spectaculaires les unes que les autres mêlant combats violents impliquant contact avec moult objets obstruant le passage, jets de projectiles divers et variés et coups de poings et pieds bien placés, le tout agrémentés de situations comiques à la vue desquelles les éclats de rire ne peuvent que fuser.

Le film se déroule en deux temps. Dans une première partie, on nous présente le personnage principal et son équipe lors de interpellation de trafiquants de voiture. Ici l’humour est omniprésent et tout s’enchaîne à un rythme effréné de poursuites en voiture et combats spectaculaires. Dans une seconde partie plus dramatique, on nous expose les méchants en la personne  de Jo Tae-oh, héritier dérangée d’une grande entreprise qui exploite ses employés. La confrontation entre le flic intègre dont les méthodes laissent parfois à désirer et le chaebol qui n’a aucune conscience du bien et du mal, assisté par un secrétaire (véritable méchant du film en fait) qui essaie tant bien que mal de résoudre tous les désagréments que cause son patron pour le bien de la Firme ne peut être que percutante.

64818-339029

Les personnages secondaires sont très nombreux et font la part belle aux cameos et bien qu’ils soient plutôt très stéréotypés, ont tous une importance et un rôle bien défini. On ne peut que regretter une fois de plus le peu d’importance accordé aux rôles féminins qui se cantonnent à la femme flic au fort caractère, la femme intègre mais qui n’en pense pas moins et aux femmes victimes en tout genre.

 

Dans de nombreuses scènes, le réalisateur a utilisé des lieux communs qui n’ont rien d’originaux mais qui s’intègrent parfaitement à l’histoire et qui font mouche à chaque fois. Les dialogues sont dynamiques et l’humour restant assez simple fonctionne à tous les coups.

 

Les acteurs s’en donne à cœur joie, Hwang Jung-min est parfait et son jeu s’ajuste parfaitement au flic coriace qui se prend rarement au sérieux face aux truands mais qui peut se montrer attentif aux autres en cas d’injustice. Yoo Ah-in quant à lui,n’est pas sans me rappeler un certain DiCaprio dans les rôles de déjantés qu’il a pu interprété… Même s’il a tendance à en faire des tonnes, il se débrouille très bien. Alors que Yoo Hae-jin qui interprète le secrétaire à un jeu littéralement opposé et convainquant à tel point qu’on en arriverait à avoir pitié de son personnage.

 00076526

Le film a fait un carton en Corée (En Septembre, VETERAN a passé la barre des 12 millions d’entrées en Corée, devenant de fait l’un des plus gros succès de tous les temps au box office) et il a eu droit à une standing ovation dans la salle remplie du FFCP* en présence de son réalisateur à l’humour aussi décapant que celui de son film. 

 

carote

fullsizephoto664727

Né en 1973, Ryoo Seung-wan est à la fois acteur, scénariste et réalisateur.

Depuis ses débuts dans les années 90′, il a réalisé près d’une vingtaine de films, courts et longs métrages confondus. Il s’est particulièrement illustré avec les films ARAHAN (2004), CITY OF VIOLENCE (2006), THE AGENT (2013) et VETERAN (2015).

Il est aujourd’hui considéré comme l’un des maîtres du film d’action en Corée, grâce à son style énergique qui sait capturer l’attention du spectateur jusqu’au bout.

Perso, je suis littéralement tombée sous le charme de ce beau coréen que j’ai eu la chance d’approcher de très près… ^^ 

 

Pour conclure, ce film qui, il faut bien le dire, est complètement commercial est un vrai bonheur, le must du cinéma coréen du genre. La preuve, je suis allée le voir deux fois.

carote

Image de prévisualisation YouTube

* Festival du film coréen de Paris

Mots-clefs :,

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Francis.Critique |
Alloy8jelly |
Soylunainfo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Stephane Plaza
| Sectionderecherchesfictions
| Mentalistforumfansauborddum...